What’s the best recipe for a Mint Julep?
Remarque: une version antérieure et beaucoup plus concise de cet article apparaît à l'adresse Rapport Robb. Le Mint Julep ne se soucie pas des règles. Cela est clair pour à peu près tout le monde. En tant que cocktail, il viole presque toutes les normes de consommation que nous avons, dépassant si facilement les contradictions […]

Remarque: une version antérieure et beaucoup plus concise de cet article apparaît à l'adresse Rapport Robb.

texte alternatif

Le Mint Julep ne se soucie pas des règles. Cela est clair pour à peu près tout le monde. En tant que cocktail, il viole presque toutes les normes de consommation que nous avons, dépassant si facilement les contradictions apparentes pour rendre l'impossible possible.

Prenez un moment pour examiner ses réalisations:

Il évoque un sens de 200 ans d'histoire du Sud qui est presque impossible à assainir, et personne ne semble s'en soucier. C'est essentiellement une grande tasse de whisky, et pourtant a été adopté par toutes les couches de la société comme parfaitement acceptable d'en avoir plusieurs un samedi après-midi. Il est à la fois exubérant et distingué, signe d'une grande fête et pourtant profondément sérieux, et a trouvé grâce chez tout le monde, de Teddy Roosevelt à Margaret Mitchell. Le même barman blasé qui roule des yeux à votre demande pour une tasse en cuivre Moscow Mule acceptera non seulement mais insister sur une tasse en étain traditionnelle pour votre Mint Julep.

Le Kentucky Derby sans les Juleps serait plus court qu'une pause publicitaire, et tout aussi sautable (je ne peux pas être seul ici). Mais ajouter Mint Juleps? Soudain, c'est un événement de plusieurs jours, et l'idée de s'habiller comme un aboyeur de carnaval des années 1930 semble nécessaire. Important même. C'est une question de tradition.

Histoire:

«Quelqu'un quelque part plaisantait», écrit David Wondrich, dans son magazine Boire!. "Un «julep», voyez-vous, était une médecine pure et simple, et l’a toujours été. Du persan «gulab» - littéralement «eau de rose» - le mot désignait exclusivement le liquide médicinal sucré pendant environ 300 ans. Il voyage de l'armoire à pharmacie à l'armoire à alcool en passant par un roman anglais appelé Tom Jones en 1749, où un personnage décrit une bouteille de vin, en plaisantant, comme un «julap médicinal». C'est similaire, souligne Wondrich drolly, en se référant à un coup de bang comme un «médicament contre le glaucome».

Le commerce de la glace en plein essor, commencé en Nouvelle-Angleterre en 1806, consistait dans les années 1810 à expédier de la glace dans le sud toute l'année, et c'est tout ce qu'il fallait pour vraiment décoller. Les Juleps - le genre de cocktails à la menthe - ont rapidement pris racine en Virginie et ont rapidement été adoptés à l'échelle nationale, la «première vraie boisson américaine». Comme tant de cocktails dans les années 1800, les premiers auraient été avec du Cognac, ou le rhum moins cher. Ce n'est que dans les dernières décennies du siècle, celles de la qualité ascendante du whisky et de la production en difficulté du Cognac, que le whisky a glissé dans le rôle principal, où il reste à juste titre.

L'attachement spécifique de Mint Julep au Sud est moins clair. Il était populaire dans tout le pays à son époque, et son «jour» durait presque 100 ans. Il est devenu démodé au début des années 1900, et de toute façon, la prohibition est arrivée en 1919 et a tellement anéanti la culture de la consommation d'alcool qu'il nous faudrait même 80 ans pour commencer à la récupérer.

En tout cas, il est facile d'imaginer que le Mint Julep n'a jamais vraiment perdu pied dans le Sud. En tant que médicament, c'est un palliatif particulièrement efficace contre les types d'humidité qui plisse le papier et les moustiques de qualité militaire qui fréquentent les étés du sud. Il a été nommé boisson officielle du Kentucky Derby en 1938 (à peine 5 ans après l'abrogation de la prohibition), et est depuis devenu si étroitement lié à l'événement que l'un suggère intrinsèquement l'autre, comme la dinde et Thanksgiving, ou Taco Bell et la détresse gastrique.

Quelle est la meilleure recette pour un Julep à la menthe?

Old Forester est le bourbon officiel du Kentucky Derby, tout comme Dannon est le yogourt officiel de la NFL, c'est-à-dire des conneries d'entreprise qui devraient être sommairement ignorées. Old Forester n'est pas mal - très peu de bourbons le sont mal, ici - mais pour cette boisson, je préfère personnellement une boisson plus sucrée, par opposition à plus épicée, à l'extrémité du spectre. Trop d'épices de seigle dans le bourbon semble se battre avec la menthe, notamment en finale.

Conclusions complètes ci-dessous, mais d'abord, le meilleur Mint Julep:

Mint julep
Bourbon en petit lot de 4 roses 2,5 oz
0,5 oz - 0,75 oz de sirop simple (au goût)
10-12 feuilles de menthe
Dans une tasse en métal, mélanger délicatement la menthe dans le sirop simple. Ajouter le bourbon et remplir ⅔ de glace pilée. Remuer pour refroidir, jusqu'à ce qu'un gel se forme à l'extérieur. Emballez ensuite le reste de la tasse avec de la glace. Prenez 2 ou 3 couronnes à la menthe, écrasez-les légèrement avec vos doigts et collez-les contre l'intérieur près de la paille. Prendre plaisir.

REMARQUES SUR LES INGRÉDIENTS:

Sucre: SIROP SIMPLE au SUCRE BLANC

Pour plus de facilité et de précision, préparez un sirop simple. A parts égales de sucre et d'eau, et remuer. L'eau chaude dissoudra le sucre plus rapidement, mais ce n'est pas nécessaire. Il se conservera un mois au réfrigérateur et ne pourrait pas être plus simple. C'est littéralement le sirop le plus simple.

Utilisez du sucre blanc ordinaire. Le sirop de demerara et les sucres muscovado sont moins raffinés, avec des saveurs plus foncées, plus riches et plus mélasses, mais vous obtenez autant que vous pourriez jamais souhaiter de ce genre de chose du bourbon lui-même. La menthe est un piccolo - il est brillant, léger et délicat, et les sucres plus foncés émoussent son effet.

menthe: MENTHE VERTE

Environ 10 à 12 feuilles de menthe, en réservant 1 (ou idéalement 2+ couronnes) pour la garniture. Presque toutes les recettes réputées sur Internet vous exhorteront à doucement brouiller la menthe, en avertissant que trop de confusion libère de la chlorophylle amère dans la boisson. C'est un bon conseil, mais honnêtement, les avertissements deviennent un peu hystériques.

J'en ai essayé 3 côte à côte. Le premier, j'ai à peine tapoté. Le deuxième, doucement pressé, et le troisième, j'ai martelé cette merde comme si je forgeais une épée. Je l'ai écrasé en un tas humide de lambeaux vert foncé. Et oui, une légère pression sur la menthe dégagera des saveurs plus vives, mais celle trop confuse était toujours bonne - trop forte et peu subtile, peut-être, "un peu dentifrice" disent mes notes - mais pas mal, et certainement pas amère.

Visez à peu près autant de pression qu'il n'en faudrait pour écraser une framboise mûre. Le but est la clarté, pas le volume. Si vous voulez que la menthe soit plus forte, ajoutez-en plus. Cependant, soyez avisé - comme je l'ai mentionné dans le essais de mojito, la menthe double ne fait pas doublez votre plaisir. Vous pouvez facilement en faire trop avec la menthe. 10-12 feuilles sont solides.

La glace: GLACE CONCASSÉE

La glace pilée est assez importante ici. Les Juleps à la menthe ont meilleur goût lorsqu'elles sont glacées et bien diluées.

Il existe plusieurs façons de le faire: les professionnels utilisent un maillet à glace dédié et un sac en toile appelé Lewis Bag pour marteler la glace à la commande, ce qui est étonnamment efficace et vous pouvez le trouver pour environ 30 $ en ligne. Un torchon propre et un rouleau à pâtisserie offrent des services similaires, quoique moins élégants. La pulsation dans un mixeur ou un robot culinaire fonctionne également.

Si vous préférez éviter complètement la violence, vous pouvez (1) probablement l'acheter dans une entreprise de glace locale, ou (2) chaque restaurant Sonic Drive-In du pays vend des sacs de 10 lb de galets de glace pour quelque chose comme 2 $. Je suppose que la plupart des villes américaines ont accès soit à une compagnie de glace, soit à un Sonic ou, peu probable, aux deux.

Navire: COUPE MÉTALLIQUE

Une tasse traditionnelle en julep est en étain ou en argent et environ 12 à 16 oz. Ils sont amusants et inspirants en eux-mêmes (en apercevoir un dans une armoire est souvent un encouragement suffisant pour transformer n'importe quel jour en un jour de Julep), mais tout ce qui compte vraiment, c'est qu'il est fait de métal, qui vous conduit comme vous le souhaitez. en a besoin.

La base plus petite d'un shaker à cocktail fonctionne très bien, tant qu'elle n'est pas trop grande. Si vous devez utiliser du verre, mettez-le au congélateur pendant 10 minutes avant de préparer la boisson. En ce qui concerne Juleps, le froid est un ingrédient.

Bourbon: QUATRE ROSES PETIT LOT BOURBON

Four Roses Small Batch se marie parfaitement à la menthe, mentholant parfaitement la douce richesse du bourbon. Trop d'agréabilité peut en fait rendre Mint Juleps plat et un peu terne, et Four Roses Small Batch avait juste assez de profondeur et de complexité pour garder l'intérêt mais sans tension, sans pics, sans combats. 45% d'alcool semble être le point idéal. Lisse sans être ennuyeux. Fonctionne aussi bien que je peux l'imaginer.

Détails individuels du bourbon (avec ABV%)
* note sur la méthode: chaque bourbon a été dégusté à l'aveugle au moins deux fois, généralement 4 ou 5 fois, sur 9 tours. La seule exception à cela est le Templeton Rye, qui n'a été goûté qu'une seule fois car je savais qu'il n'appartenait pas et je l'ai jeté juste pour m'en assurer.

MON PRÉFÉRÉ:

Petit lot de quatre roses (45%). Comme si c'était fait pour ça. Il y a peut-être quelque chose de mieux là-bas, mais c'est honnêtement difficile à imaginer, car cela ressemble à l'équilibre idéal entre avoir son propre caractère et être d'accord avec le cocktail global.

TOP TIER, ACCEPTERAIT HEUREUX À TOUT MOMENT

Trace de buffle (45%): Un excellent polyvalent, complète vraiment le cocktail, mais il y a une petite amertume en finale. Pourtant - cela a presque gagné, jusqu'à ce que je l'ai essayé à côté de Four Roses Small Batch, qui a pris le jour chacune des 3 fois où ils ont concouru.

Four Roses Single Barrel (50%): pas seulement 5 points plus chaud que le Small Batch mais aussi un mashbill différent, un produit complètement différent. La preuve offre ici une richesse surprenante - cassonade, caramel au beurre, milieu de bouche comme un Werthers à la menthe. Obtient un peu piquant en finale mais c'est délicieux, si peut-être une touche intense pour une boisson de jour déjà intense.

Réserve de Woodford (45,2%): Très doux. Peut-être trop doux. Ceci est également parfaitement conforme à la figure du cocktail, mais presque trop bien; si doux qu'il frôle le plat. Je voulais plus de saveur. Je pouvais voir quelqu'un penser que c'était mieux, cependant. "Lisse et doux comme les fesses d'un bébé."

BON, MAIS PRÉFÉRERONT UN DES CI-DESSUS

Marque du fabricant (45%): Bien équilibrée. Doux. Arcs comme un chat effrayé - devant trop mou, le chêne au milieu de la bouche se lève rapidement et sèche le tout, et finit doux. Moins convaincant que je ne le souhaite. «Quelque chose de très sec à l'avant, une saveur qui voyage en même temps que le cocktail.» Peut-être le blé, parce que cela s'est produit avec Larceny aussi. Pas désagréable mais pas idéal.

Bulleit Bourbon (45%): Ce serait, je pense, le plus similaire à Old Forester - de belles saveurs tertiaires, et des fruits frais, mais les épices montent de manière affirmée au milieu de la bouche. Les grands fans de Bulleit apprécieront peut-être cela ici - pour moi, l'épice poivrée n'est pas mauvaise mais cela ne fait pas de faveur à la boisson. Fonctionne contre les buts de la menthe.

Basilic Hayden (40%): Problème similaire à Bulleit (ci-dessus), trop de seigle combattant avec la boisson. La saveur est fraîche mais l'effet ne l'est pas.

BON MAIS TROP CHAUD

Force de Maker's Mark Cask (56,7%): Bien. Boozy. Un peu trop alcoolisé. Après quelques minutes, la dilution corrige ce problème, faisant ressortir des notes de fruits à noyau vraiment fraîches, mais cela prend un peu. «La finition, bien que longue, n'est pas 100% agréable.» Dans l'ensemble, c'est savoureux, mais ce n'est pas ce que je cherche. Le Mint Julep, en tant que boisson, ne veut pas d'alcool. Gardez-le à 50% ou moins.

NE PAS RECOMMANDER POUR CETTE APPLICATION

Larcin (46%): Avant-palais bizarre et finition bizarre. C'est du blé, comme Maker's Mark, donc je m'attendais à ce qu'il soit doux et doux, mais ce n'est pas le cas: il y a, encore une fois, un grain bizarre qui semble courir en même temps que les saveurs du cocktail et ne jamais s'intégrer, qui sur la finition mute d'étrange à carrément mauvais.

Marque du fabricant 46 (47%) et Chêne double Jim Beam (43%): Ces deux produits sont finis avec plus de bois - Maker's 46 avec des barres de chêne français grillées et Jim Beam dans un tout autre baril - et une règle que j'ai trouvée pour Mint Juleps est que trop de chêne agit activement contre la menthe, à peu près de la même manière les sucres plus foncés l'ont fait.

Seigle Templeton (40%): Essayé de seigle MGP sur une alouette. Pas aussi grave que je le pensais, mais vraiment bizarre. Vanille douce, comme la pâte à gâteau. Goûte comme la fan fiction de Mint Julep ou quelque chose comme ça. Non, c'est une boisson au bourbon.

Maintenant, fabriquez-en un et dites-moi comment c'est. À votre santé.

Trivia

L'évolution du mot «julep» est une vitrine du nombre de façons différentes d'épeler le même mot de cinq lettres en 1000 ans - en lecture, j'ai vu, de diverses manières: gulāb, gulap, iulip, julip, julap, julab , et le «jewlip» totalement insensé mais toujours offensant.


A little time put into preparation makes for an enjoyable evening. Drinking cocktails should be a fun and relaxing experience, so take a while to think about ingredients in advance, to avoid any rushing around last minute.

One of the foundations of many cocktails is sugar syrup. This can be prepared in advance. Here’s my tip for easy to prepare simple syrup : Add 200 gm white sugar to 200 ml boiling water. Stir till sugar is dissolved, and liquid is clear. Allow to cool then bottle

If you mix lemon juice 50 : 50 with simple syrup, you should have a solid mid-line sweet-sour balance. But remember, every palate is different. tera find your own point of balance, mix 15ml fresh lemon juice with 15ml simple syrup, and then dilute the mix with up to 90ml water. Congratulations, you’ve just made fresh lemonade ! If this tastes too sweet or too sour, adjust by adding a little more citrus or syrup. Using this method of calibration, you can adjust any petit cocktail recipe to suit your own palate.

Ice is the single most over-looked ingredient at any home bar - you’ll be surprised how much you can go through. Cocktails need ice like baking needs ovens. If popping to the shops for ice isn’t an option right now, keeping a freezer bag topped up with ice will ensure you don’t run out unexpectedly. For best quality home-made ice, try using a silicone ice tray with a lid, to prevent your ice from absorbing unpleasant odours. And wash your ice tray after each use.

Where possible always go for premium spirits, the freshest herbs, and the best juices you can get your hands on. For instance, the taste difference between cheap juice and pressed juice is more than worth the small extra expense.

Try to use glassware appropriate to your drinks. It’s entirely possible to drink a martini from an old coffee mug, but that misses the point of drinking a martini !

If you can make a Whiskey Sour, you can make a Daiquiri. If you make a mean Negroni, you can riff on a Boulevardier. Once you’ve mastered the Manhattan, have some fun in Brooklyn on your way to Martinez. Cocktails exist in family trees. Once you are comfortable the basics of each category the world is your oyster !

You can pre-mix punches in advance - an old trick from the godfathers of bartending in the 19th century. You can bottle punch and store it in the fridge, ready to use on the day, or later that week. If done properly, quality and consistency are assured. If your punch has a fizzy ingredient, such as clairette, only add this your glass just before serving.

If you follow the Punch Ratio, you can’t go far wrong : 1 part sour ( citrus ) 2 parts sweet ( simple syrup ) 3 parts strong ( spirit ) 4 parts weak ( juices etc ) And don’t shy away from warm spices such as cinnamon, cardamom, nutmeg and mace, to make that punch really sing. Don’t have those spices to hand ? No problem, a few dashes of Angostura bitters will do the trick.

We all have a few unloved ingredients lying around that need using up. For instance, that last bit of red wine in the bottle ? Try drizzling it over your Whisky Sour, and voila, you’ve got yourself a delicious New York Sour ! Do you have some nice but neglected spice mix in the kitchen ? Try mixing a teaspoon or two into your simple syrup as it cools to give your next cocktail an added dimension. Seasonal fresh herbs make a wonderful aromatic petit cocktail garnish.

So now, you’ve hit your stride and you’re getting creative in your home bar. Great ! Our top tip for petit cocktail creation ? Write down the juste specifications as you are making it. It’s not always easy to perfectly recall the recipe for that killer petit cocktail the next day !

If all this sounds like a bit of a chore, then keep an eye open for delivery services available from many local petit cocktail parcs. After all, with the finer things in life, it’s nice to sit back, relax and let the professionals do all the work.

SHOP NOW

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *