2020 Play of the Week – WK6 – Lamar Jackson
Note: Pour nous aider dans notre enquête sur la dynamique des problèmes de mouvement-solution dans le football américain, nous mettrons un accent particulièrement important sur les possibilités de perception et d'action qui peuvent être présentes dans le jeu et servir à canaliser et guider les comportements de mouvement. qui émergent finalement pour le joueur respectif. […]

Note: Pour nous aider dans notre enquête sur la dynamique des problèmes de mouvement-solution dans le football américain, nous mettrons un accent particulièrement important sur les possibilités de perception et d'action qui peuvent être présentes dans le jeu et servir à canaliser et guider les comportements de mouvement. qui émergent finalement pour le joueur respectif. Vous pouvez en savoir plus sur le concept d'affordances ici:

https://footballbeyondthestats.wordpress.com/2020/08/17/affordances-accepting-the-opportunity/

JOUER: Le déménageur en titre de l'année est de retour

VIDÉO:

https://www.baltimoreravens.com/video/highlight-lamar-jackson-juke-sets-up-touchdown-throw

JEU: Baltimore Ravens at Philadelphia Eagles

JOUEUR: Lamar Jackson, QB, Baltimore Ravens

AUTRES CONCURRENTS:

  • Derrick Henry, RB, Titans du Tennessee - Contre les Texans dimanche, le porteur de ballon du Titan a montré à quel point il était essentiellement sans égal dans la NFL d'aujourd'hui lorsque les ecchymoses, mais toujours étonnamment rapides, ont accéléré 94 mètres après avoir franchi la ligne de mêlée avant de faire un mouvement lisse et efficace. sur une sécurité en route pour accumuler 212 verges au sol dans la journée.
  • Budda Baker, S, Arizona Cardinals - La star en herbe sous le soleil de l'Arizona a réalisé une performance impressionnante contre les Cowboys lundi soir où il était partout sur le terrain. Dans le cadre de cela, Baker est sorti de nulle part pour attraper une passe errante d'Andy Dalton hors des airs.

Contraintes de problème pertinentes:

Organisme -

  • En comparaison avec sa saison révolutionnaire qu'il a eue l'année dernière, Lamar Jackson n'a pas vraiment eu l'impression d'une semaine à l'autre. Cependant, comme il l'a fait à trois reprises en 2019, mon Mover of the Year pour la saison dernière a eu sa première performance majeure lors de la semaine 6 contre les Eagles en difficulté.
  • Je ne pourrais jamais rendre justice à la boîte à outils de mouvement unique (et aux capacités d'action associées) de Lamar ici sous le titre d'une puce unique. Par conséquent, permettez-moi de signaler aux personnes intéressées le rapport d'analyse du Mover of the Year de l'année dernière si vous souhaitez approfondir le sujet. https://footballbeyondthestats.wordpress.com/2020/01/08/2019-mover-of-the-year-lamar-jackson/

Environnement -

  • Pour la première fois depuis la pandémie, les Eagles de Philadelphie ont permis aux fans de revenir dans Lincoln Financial Field. Notamment, les fans des Eagles sont parmi les plus chahuteurs (et souvent les plus grossiers) de toute la ligue… pas trop accueillants pour les joueurs de l'équipe visiteuse. Dans une année où les joueurs recherchent un sentiment de normalité, je devrais supposer que cela fait au moins un peu que les joueurs des Ravens ont dû entendre une partie de ce qu'ils ont fait dimanche (les fans des Eagles sont également quelque peu créatifs avec leurs échanges provocateurs. ).
  • C'était une journée parfaite pour le football à Philadelphie, avec un ciel généralement dégagé et des températures moyennes à 60 degrés. Pour un environnement aussi difficile que possible dans / autour des stands pour les équipes adverses, à la plupart des moments de l'année, le terrain en herbe de Lincoln Financial présente généralement une belle combinaison NFL de pardon (en particulier par rapport à la plupart des endroits) et de confiance ( généralement tondues pour être relativement courtes).

Tâche -

  • La défense des Eagles a jusqu'à présent été au milieu du peloton au cours des six premières semaines de la saison (cinq avant la sortie de dimanche contre les Ravens). Bien qu'ils aient performé de haut en bas par à-coups, ils sont généralement agressifs, jouent de manière synergique et dépassent le talent sur le terrain.
  • Mon déménageur en titre de l'année se retrouve avec son équipe à frapper à la porte de leur premier touché de la semaine 6 au début de la 1st quart, 8:13 à jouer, avec un 1st et le but de la ligne des 7 verges. Lors de la première poignée de jeux, les Ravens et Jackson ont fonctionné d'une manière où il a en fait moins couru qu'il y a un an. Cependant, étant sans doute le QB le plus créatif et le plus dangereux en mouvement de toute la ligue (bien que Kyler Murray et Russell Wilson puissent essayer de discuter de cela), il est toujours une menace de décoller et de faire quelque chose avec ses jambes. Ainsi, dès qu'il brise la poche et commence à rouler à droite, les défenseurs feraient bien de se déplacer selon lui, sachant qu'il peut s'adapter à tout ce qui lui est présenté à tout moment ...

Information présente / possibilités d'action:

Problème local d'importance # 1

Emplacement: ligne de 15 verges à la ligne de 10 verges

Principaux adversaires: # 21, Jalen Mills (CB) et # 55, Brandon Graham (DE)

Coéquipiers clés: # 21, Mark Ingram (RB)

Alors que Jackson roule à droite et descend la ligne des 15 verges, nous le voyons scanner et évaluer ses différentes options de lancer de passes en ce qui concerne son TE dans la zone des buts, un WR traversant le terrain de gauche à droite, et son RB, Mark Ingram, dont Jackson semblait déterminé à récupérer des variables informationnelles clés (c'est-à-dire s'il était ouvert, s'il pouvait potentiellement bloquer pour lui, etc.) avant de passer à travers ses autres progressions. J'admets que Jackson aurait pu larguer le ballon tôt sur Ingram et il aurait pu potentiellement dépasser (ou déjouer) le demi de coin Jalen Mills sur un angle par rapport à l'empilement (c'est-à-dire le marqueur de la zone de but).

Remarque: tout au long de la dynamique problème-solution de ce jeu, sachant que son seulst vers le bas, avec encore deux à trois essais à faire pour ramasser les sept mètres à payer, aurait certainement un impact sur la volonté de Jackson de faire pression ou de rester patient ici dans cette situation; ainsi, ses perceptions, décisions et actions seraient influencées par cette contrainte clé à l'œuvre ici.

Bien que je ne sois pas très surpris qu'il n'ait pas retourné la balle à Ingram, je suis un peu choqué qu'il n'ait pas accepté la possibilité / l'opportunité de suivre Ingram lui-même ici. D'après mon cadre de référence, Jackson aurait facilement pu battre Brandon Graham jusqu'au bord et il y avait une opportunité pour Ingram de bloquer Mills. Cependant, je pense que cela montre une petite modification du jeu de Jackson ces dernières années, où il a cherché à rester un passeur plus que de revenir immédiatement en mode course comme il l'a peut-être fait dans le passé.

Cela dit, Jackson choisit de conserver le ballon et d'attirer les défenseurs vers lui à l'approche de la ligne de touche. Nous pouvons voir de manière presque tangible le confort de Jackson dans le chaos à mesure que cela se déroule. Il est parfaitement d'accord avec les défenseurs occupant un espace restreint ou confiné avec lui. Il sait que s'il peut le faire avec succès: 1). L'attention des défenseurs sera entièrement sur lui ce qui signifierait un espace s'ouvrant sur le terrain en particulier pour l'un de ses points de réception potentiels 2). Dans le pire des cas, Jackson devrait compter sur ses jambes pour le sortir d'une liaison serrée (ce qui est un espace de travail qu'il désire réellement!).

Alors que l'espace sur sa droite se referme complètement (en raison de sa position par rapport à la ligne de touche), Jackson arrive à un arrêt en biais. Même si cela se produit, nous voyons son regard perceptif visuel ramasser de toute évidence la dynamique comportementale de Graham, mais encore probablement en regardant au-delà et autour de Graham en même temps pour les possibili- tés potentielles qui se présentent.

Problème local d'importance n ° 2

Emplacement: ligne de 10 verges

Principaux adversaires: # 55, Brandon Graham (DE) et # 49, Alex Singleton (LB)

Coéquipiers clés: # 86, Nick Boyle (TE)

Là où le mode panique s'ensuivrait pour de nombreux quarterbacks, ceux qui sont plus habiles avec l'emploi et l'utilisation de comportements de mouvement insaisissables continueront non seulement à maintenir le jeu en vie, mais resteront également une double menace dans ces circonstances (c.-à-d. lancer le ballon aussi longtemps que derrière la ligne de mêlée). Cette adaptabilité est la carte de visite des capacités suprêmes de résolution de problèmes de mouvement de Lamar Jackson.

Hors de la tranche de décélération, Jackson fait quelques pas de mélange croisé vers cette gauche. Cela rapproche le LB Alex Singleton de sa poursuite, tandis que Graham, toujours un élément clé de ce problème, est coincé en essayant de sortir de la position d'arrêt dans laquelle Jackson l'a laissé sur la ligne de touche.

En même temps que tout cela se déroule, le coéquipier de Jackson, Nick Boyle, fait savoir qu'il est toujours une cible active et volontaire pour Jackson. Nous voyons en fait Boyle donner d'abord un rapide coup de main pour tenter d'attirer l'attention de Jackson (cela s'est produit alors que Jackson roulait encore vers la droite). Ensuite, nous voyons également Boyle montrer ses mains à Jackson tout en se déplaçant davantage dans son cadre visuel de perception. Mon intuition serait qu'il a également ajouté un signal sonore pour faire savoir à Jackson qu'il était présent et ouvert.

Une fois qu'il (Boyle) fait que Jackson le remarque, étant droitier, Jackson doit juste faire preuve de suffisamment de créativité pour se donner l'espace adéquat pour une voie de lancer pour contourner Singleton. Heureusement pour Jackson, en raison de la rapidité avec laquelle Singleton s'approchait de lui, chargeant de nouveau au milieu du terrain où il semblait que Jackson se dirigeait, il était maintenant dans la position idéale pour que Jackson claque son pied dans le sol et effectue le lancer rapide. à Boyle autour du côté gauche de Singleton.

Qualités qui en font le Mouvement POW:

1. Adaptabilité et créativité

En tant qu'aficionados des compétences de mouvement opérant dans l'espace du football américain, nous avons la chance d'analyser un certain nombre de quarts jouant dans la NFL d'aujourd'hui, dont les compétences de mouvement illustrent les caractéristiques de l'adaptabilité ainsi que de la créativité. Les anciens interprètes de l'équipe All-Movement Team comme Patrick Mahomes, Aaron Rodgers et Russell Wilson semblent tous honorer nos moments forts chaque semaine en fonction de l'expression de la compétence de mouvement de ces manières. Notre déménageur de l'année en titre se tient fermement aux côtés des autres en tête de cette liste. Nous les voyons tous rester comme l'eau de Bruce Lee dans la coordination et le contrôle du mouvement qui émerge; organiser de manière fluide et flexible leurs solutions de mouvement d'une manière qui viole parfois même les modèles techniques dans lesquels beaucoup sont enseignés. J'ai l'impression que l'adaptabilité et la créativité vont souvent de pair dans leur affichage. Cette créativité dans l'habileté de mouvement pourrait être comprise comme les schémas fonctionnels de mouvement qui sont nouveaux pour l'individu et / ou le groupe qui sont adaptés pour satisfaire les contraintes du problème de mouvement présenté à l'interprète (définition adaptée de Orth, et al, 2017).

2. Harmonisation perceptive aux moyens d'action communs

Il va sans dire que pour organiser une solution de mouvement potentiellement fonctionnelle, elle doit être adaptée au problème particulier. De cette manière, la dynamique du problème et la solution deviennent une avec l'autre. Donc, si une solution de mouvement doit être considérée comme fonctionnelle, elle dépendra finalement de son adaptation dans l'interaction avec le problème. Cela signifie que le contexte pilotera le contenu. C'est pourquoi il est si impératif de s'accorder perceptivement à l'information, en particulier qui informera le joueur sur les comportements de son (ses) adversaire (s), qui pourraient alors spécifier les propres comportements de mouvement du joueur.

Cependant, pour les quarts de la NFL, une grande partie de ce qui émerge de leur capacité de mouvement dépendra non seulement du comportement des adversaires défensifs, mais également de ce qui se passe pour / de leurs coéquipiers. Je crois que, pour la plupart, devenir sensible à ces `` financements partagés '' est quelque chose qui doit être appris directement (en action) lors d'interactions avec une variété de coéquipiers dans un large éventail de situations.

Guider et faciliter des habiletés motrices similaires:

Au lieu de donner mes suggestions habituelles pour illustrer comment j'essaierais personnellement de faciliter ces types d'habiletés motrices et les caractéristiques qui leur sont associées (par exemple, adaptable, créative, harmonisée) chez les joueurs qui travaillent avec moi, j'ai pensé que cela tout aussi bénéfique pour souligner le travail fantastique de ceux qui font partie de la communauté des habiletés motrices. Ils sont incontournables et devraient vous donner de nombreuses idées quant aux applications pratiques potentielles qui fonctionneraient efficacement dans nos propres environnements d'apprentissage.

Pour un article fantastique déballant certaines des idées liées à la créativité dans les habiletés motrices, je recommanderais fortement celui d'Orth et de ses collègues de 2017.

De plus, pour vous aider à commencer à comprendre l'importance des financements partagés, je voudrais vous signaler cet article de Fajen, Riley et Turvey de 2009.

https://www.researchgate.net/publication/228364213_Information_affordances_and_the_control_of_action_in_sport

Cette panne vous a-t-elle intrigué et vous souhaitez comprendre plus en profondeur les habiletés et le comportement du mouvement sportif? Eh bien, vous avez de la chance! Je fais partie d'un nouveau projet passionnant d'éducation au mouvement intitulé EMERGENCE qui visera à découvrir combien de concepts, théories et principes vivent et respirent dans le comportement du mouvement dans le sport. Consultez-nous à http://www.emergentmvmt.com et impliquez-vous!


Know the main point of the game. The goal of American is to score points by carrying the ball from a starting point on a 120-yard long and 53. 3-yard wide field into a specially marked 10-yard-deep area at either end of the field called an end zone. Each team uses the end zone in front of them to score while trying to prevent the opposing team from reaching the end zone behind them. [1] Each end zone has a Y-shaped structure called the field goal which is positioned on the end line. The field goals are used to score points with special kicks

The end zone that a team is defending is usually referred to as “their” end zone. Thus, a team with yards ( 64. 0 m ) to go before it can score a touchdown is 30 yards ( 27. 4 m ) from its end zone. Teams trade possession of the ball according to strict rules. Whichever team is in possession of the ball is known as the “offense;” the other team is called the “defense. ”

Learn the time divisions. Football is divided into four quarters of 15 minutes each, with a break between the deuxième and third periods called “halftime” that is normally 12 minutes long. [3] While the clock is réactive, the game is divided into even shorter segments called “plays ' or ' downs. '

A play begins when the ball is moved from the ground into the hands of the players, and ends when either the ball hits the ground, or the person holding the ball is tackled and his knee or elbow touches the ground. When a play is over, an official called a referee, places the ball on the yard marker which corresponds to his or her judgment of the place where the forward progress of the player with the ball was stopped. Each team has 4 downs and within those downs, they have to make ten yards from the line of scrimmage ( the starting point ). If the team fails to do so within the 4 downs, the offensive team has to hand over the ball to the opposing team. If the offense succeeds in taking the ball 10 yards in the 4 downs they get another 4 downs to move the ball 10 yards. The teams have 30 seconds to get into formation and begin the next play.

Play time can stop for a few different reasons : If a player runs out of bounds, a penalty is called, a flag is thrown, or a pass is thrown but not caught by anybody ( an incomplete pass ), the clock will stop while referees sort everything out.

Penalties are indicated by referees, who throw yellow flags onto the field when they see a violation. This lets everyone on the field know that a penalty has been called. Penalties normally result in the offending team losing between 5 - 15 yards of field place. [4] There are many penalties, but some of the most common are “offside” ( someone was on the wrong side of the line of scrimmage when the ball was snapped ), “holding” ( a player grabbed another player with his hands, and either player doesn’t have the ball, instead of blocking him properly ), ' false start ' ( When a player moves before the ball is snapped ), ' Unsportsmanlike conduct ' ( When a player does something that doesn’t show good sportsmanship, and “clipping” ( someone contacted an opposing player other than the ball carrier from behind and below the waist ).

The opening kickoff - At the very beginning of the game, the head referee flips a coin and the home team captain calls out which side of the coin will be face up. If satisfaisant, that captain may choose to kick off or to receive the opening kickoff or allow the visiting team captain to make that choice. Once the kicking and receiving teams are decided, the team captain who lost the coin toss gets to decide which goal his or her team will defend during the first half. This initial play is called the kickoff, and typically involves a long kick down field from one team to the other, with the team that kicked the ball rushing towards the team receiving the ball in order to prevent them from running the ball a long ways back towards the kicking team’s end zone. After halftime, there is a second kickoff by whichever team did not perform the opening kickoff. Throughout the second half, the end zones each team defends is the one opposite the end zone that team defended in the first half

Downs - The word “down” is synonymous with the word “chance” or ' plays ' in American . The offense is allowed four downs to move the ball at least 10 yards ( 9. 1 m ) towards the end zone. Each play ends in a new down. If the goal of 10 yards ( neuf. 1 m ) from the first down is achieved before the fourth down is over, the count resets to the first down, commonly noted as “1st and 10” to indicate that the standard 10 yards ( 9. 1 m ) are once again required to reset to the first down. [6] Otherwise, the downs count from one to four. If four downs pass without resetting to the first down, control of the ball passes to the other team

This means that a team that moves the ball 10 or more yards on each play will never be on the second down. Every time the ball is moved 10 yards ( neuf. 1 m ) or more in the proper direction, the next play is a first down with 10 yards ( 9. 1 m ) to go.

The distance required to reset to the first down is cumulative, so course 4 yards ( 3. 7 m ) on the first down, 3 yards ( 2. 7 m ) on the deuxième, and 3 yards ( 2. 7 m ) on the third is enough for the next play to be a first down again.

If a play ends with the ball behind the line of scrimmage, the difference in yards is added to the total number of yards required for a first down. For example, if the quarterback is tackled sept yards ( 6. 4 m ) behind the line with the ball in his hands, the next play will be noted as “2nd and 17, ” meaning that 17 yards ( 15. 5 m ) must be covered in the next three plays to reset to a first down.

Instead of playing the fourth down, the offense can choose to punt the ball, which is a long kick that transfers control of the ball to the other team, but is likely to force them to start farther up the field than they would otherwise have been.

SHOP NOW

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *