Reading The Weep « Lymphedema Blog
Tweet Je tiens à remercier Frank Aviles, Jr., PT, CWS, WCC, FACCWS, CLT, MLD / CDT et Wound Care Instructor, un spécialiste bien connu sur le sujet des plaies ouvertes et suintantes associées à l'œdème et au lymphœdème, pour fournir cet article très instructif et important. Soins des plaies chroniques: Reading The Weep (par Frank […]

Je tiens à remercier Frank Aviles, Jr., PT, CWS, WCC, FACCWS, CLT, MLD / CDT et Wound Care Instructor, un spécialiste bien connu sur le sujet des plaies ouvertes et suintantes associées à l'œdème et au lymphœdème, pour fournir cet article très instructif et important.

Soins des plaies chroniques: Reading The Weep (par Frank Aviles)

Gestion de drainage excessif des membres inférieurs est often difficile. Patients peut avoir à recourir à teniring un seau à collecter la drainage de leurs jambes, le besoin changer de pansement et/ou Vêtements peut sembler continu. Edrainage excessif peut endommager la peau en cas de contact prolongé et create un environnement d'infection, lent guérison, et diminueed qualité de vie. Puis il y a la frustration de la frais de fournitures et assurance concomitamment déranger les patients et les prestataires.

Dans cet article, j'aimerais discuter de ce qu'est l'œdème, des causes possibles et de ce qui se passe lorsqu'il n'est pas traité correctement, comme les jambes qui pleurent généralement. Je ferai référence au principe traditionnel de Starling, mais sachez que le principe révisé de Starling indique un rôle accru du système lymphatique et non veineux dans l'élimination du drainage.

Lorsqu'il s'agit de "pleurer" ou "jambes qui fuient, il est impératif de comprendre et de traiter la cause sous-jacente. Éplucher les couches de ce problème peut assurer traitement approprié pour diminuer la quantité de drainage subie. Sle gonflement peut être causé par diverses conditions et le traitement doit être dirigé vers la cause. jec'est il n'est pas rare que les personnes recherchent une aide médicale pour leur gonflement des extrémités et pour fournisseurs à commandez rapidement le diurétique «Pilule d'eau» pour résoudre le problème. Est-ce la bonne chose à faire pour nos patients gonflés? Pour certaines conditions telles que l'insuffisance cardiaque ou les maladies du foie, les prestataires peuvent prescrire diurétiques pour réduire le liquide dans le corps pour atténuer les symptômes tels que l'essoufflement et le gonflement des extrémités ou de l'abdomen. Mais si la cause est liée à des conditions telles qu'une insuffisance veineuse chronique ou un lymphœdème, le coupable du gonflement n'est pas abordé, fabrication la diurétique un traitement qui prolonge l'inévitable.

Quand il s'agit de soins des plaies chroniques, une plaie non cicatrisante est souvent un symptôme d'une maladie, et reconnaissance appropriée devrait conduire à un traitement approprié.

Après une blessure ou une intervention chirurgicale, le gonflement est considéré comme faisant partie du processus normal de guérison. En fin de compte, la cause «VRAIE» du gonflement déterminera comment il sera traité. Un gonflement prolongé et non géré peut déclencher une inflammation-des changements connexes dans le tissu évoluant vers une infection cutanée, des plaies et une extrémité qui pleure. Comprendre la cause de l'enflure ainsi que le processus de guérison conduira à sélectionner les interventions appropriées.

La cascade de guérison est une série d'événements qui se chevauchent qui doivent se produire vers l'avant, permettant la body guérir. Cela commence par la phase inflammatoire, quand les événements cellulaires ont lieu en réponse à une blessure aiguë. Les caractéristiques de cette phase comprennent une rougeur, une chaleur et un gonflement pouvant durer jusqu'à 4 jours. La deuxième phase, la phase proliférative, comprend de nouveaux vaisseaux sanguins commencentning (angiogenèse), et collagène étant fixé pour former la base des cellules pendant la processus de réparation. La phase finale, la phase de maturation ou de remodelage, est où le nouveau tissu «cicatriciel» mûrites, jusqu'à 2 ans. Lorsque la série d'événements ne progresse pas vers l'avant, une blessure deviendra chronique et restent inflammatoires. Identifier les facteurs contributifs, c'est-à-dire maintenir le tissu à l'état chronique et inflammatoire sera essentiel.

QU'EST-CE QUE L'EDEMA?

L'œdème est la collecte de liquide dans l'espace interstitiel en raison d'une condition systémique ou locale. Comprendre son étiologie conduira son traitement. Systématiquement, quand le corps échouers pour maintenir un état d'équilibre, un gonflement peut se développer et être causée par divers systèmes. Examinons les conditions qui peuvent créer gonflement:

  • Le système cardiaque - insuffisance cardiaque congestive, gauche-insuffisance cardiaque latérale, incompétence valvulaire veineuse, atteinte lymphatique, hypoproténimie (faible concentration de protéines dans le sang) ou faible fraction d'éjection;
  • Til système musculo-squelettique avec un mauvais mécanisme de pompe à mollets;
  • Tle système respiratoire avec pulmonaire œdème, BPCO ou emphysème;
  • Til système urinaire avec insuffisance rénale;
  • Liver échec.

Localement, l'œdème peut être mieux expliqué en comprenant ce qui se passe au niveau capillaire. Le capillaire est responsable de l'échange d'oxygène, de nutriments et de déchetss car il soutient la vie cellulaire. L'anatomie du capillaire se composents d'un côté artériel, dans dont le volume est contrôlé par un muscle lisse - la précapillaire sphincter, un côté veineux et quelques structures lymphatiques. Lorsque le sang pénètre dans le côté artériel du capillaire, l'oxygène et les nutriments sont délivrés aux cellules tandis que l'eau quitte le système en fonction des différences de pression. Le côté veineux éliminera l'eau et les déchets de cet espace retournent dans le système vasculaire. Les vaisseaux lymphatiques correspondants au niveau du capillaire élimineront les déchets qui ne peuvent pas être éliminés par le système veineux, car c'est trop grand. Un petit pourcentage d'eau sera également éliminé par le lymphatique system. Lorsque cet équilibre délicat est perturbé au niveau capillaire, œdème (ou œdème riche en protéines, c'est à dire lymphœdème) se produira. Contrairement à une perturbation du côté artériel, la perturbation du système veineux et / ou lymphatique va créer une augmentation du liquide interstitiel, provoquant une réponse œdémateuse ou un gonflement. L'enflure peut perturber le processus de guérison car il augmente la distance de livraison de l'oxygène et les nutriments, ainsi que l'élimination des déchets. Cela peut être décrit comme une augmentation de la distance de diffusion. Le traitement vise à déterminer la cause du gonflement, et si ce n'est pas de nature systémique, le but devrait être de réduire la distance de diffusion par une élévation des membres inférieurs et une compression appropriée.

ŒDÈME PROLONGÉ

Persistant gonflement sans adéquat traitement peut conduire à des blessures. UNEprès un événement blessant, le corps passera par le processus de réparation ou par les phases de guérison. Lorsque le processus de réparation s'arrête dans la phase inflammatoire, comme dans l'exemple des plaies chroniques ou des extrémités oedémateuses, la plaie et la peau subiront certaines modifications dues à cette réponse et état inflammatoires. Prun gonflement prolongé induira cela état inflammatoire, lequel affectera le tissu heures supplémentaires. Tla texture de la peau deviendra dur (fibrotique) et cause la peau pour avoir une teinte rouge, ce qui peut compliquer traitement. La fibrose est le résultat final de réactions inflammatoires chroniques.

UNEadditionallié, les jambes commenceront à pleurer comme augmentation fluide dans le look de l'espace interstitiels pour s'échapper car il n'est pas réabsorbé dans le système. Si le patient a un veineux-problème connexe, infection prolongée ou même mécanisme de pompe à mollets défectueux, nous peut aboutir à un phlébo-lymphœdème en raison de lymphatique participation en plus de l'état veineux. Lorsqu'un excès de protéines reste dans le tissu pendant un élargi duratiallumé, une réaction inflammatoire se produire. Cette haute protéine-fluide riche dans le l'espace interstitiel entraînera une augmentation pleurs car les molécules de protéines ont tendance à «retenir» les molécules d'eau et la compression seule ne repoussera pas ce fluide dans le processus normal.

"CETTE JAMBE WEEPY"

Jambe avant CDT et compression. Les pleurs sont visibles

Jambe après CDT et compression

Prenant en considération les jambes en pleurs, plusieurs les conditions viennent à l'esprit - une condition systémique, tels que l'hypoproténémie, les problèmes cardiaques, l'insuffisance hépatique, ou gonflement chronique progressif non traitéing. Le traitement pour le systèmel'état du micro vise à traiter le coupable, tandis que ce dernier nécessite une compression. Au niveau capillaire du côté artériel, il existe un équilibre entre l'eau quittant le système circulatoire dans l'espace interstitiel connu sous le nom de filtration tandis que du côté veineux, la majeure partie de l'eau est réabsorbée dans le système circulatoire, une processus connu sous le nom de réabsorption. Quand Fl'iltration augmente ou la réabsorption diminue, une accumulation supplémentaire de liquide sera collectée dans l'espace interstitiel.

Pour Patients avec insuffisance veineuse chronique (CVI) ou une veineuse défectueuse système, la compression est typiquement utilisé pour diminuer la filtration du surplus interstitiel fluide. Lorsque la compression est correctement appliquée, pleurs diminue. Si le patient a une atteinte lymphatique, le traitement visera une compression appropriée ainsi que d'autres stratégies pour éliminer l'excès de protéines trouvé dans l'espace interstitiel. La compression et les diurétiques seuls ne seront pas efficaces à ce stade. le "étalon-or" le traitement en cas de lymphœdème sera complete écongestif therapy (CDT). CDT a quatre composants cette comprennent les soins de la peau, le drainage lymphatique manuel, la compression et l'exercice. La compression prendra initialement la forme de courts-bandages extensibles et progresser vers compression habits. TLa compression passera d'une forme de traitement à une autre appliquée par le patient après une la réduction de la circonférence est obtenue. Ces conditions, comme CVI et lymphœdème, volonté nécessitent une gestion à vie. L'éducation des patients se produira dans toutes les composantes de la CDT.

La prise en charge efficace des extrémités enflées commence par une évaluation complète du patient. Comprendre la véritable cause sous-jacente du gonflement, évaluant leur état vasculaire des membres inférieurs (artériel et veineux) et l'objectif du patient conduira à des interventions appropriées. Le traitement de l'enflure et des extrémités suintantes sans compression adéquate peut faire progresser les changements inflammatoires qui entraînent des infections fréquentes, une fibrose des tissus, et damage à peau intacte en raison de l'humidité (Qui va progression vers une atteinte lymphatique). Une fois le système lymphatique impliqué, le traitement doit inclure tous les composants de la CDT. L'échec est imminent lorsque le traitement est uniquement axé sur le traitement du symptoms et non la cause sous-jacente.

Cliquez ici pour une version PDF de cet article

Avez-vous besoin de plus d'informations sur d'autres sujets concernant le lymphœdème? Utilisez la liste "Index" sur le côté gauche de cette page et sélectionnez l'article qui vous intéresse. Vous pouvez également utiliser la fenêtre "Sélectionner une catégorie" sur la droite de cette page et sélectionner le sujet qui vous intéresse. Une fois sélectionné, une nouvelle page se chargera avec un certain nombre d'articles liés au sujet que vous avez choisi. Cliquez sur n'importe quel titre des articles et l'article entier se chargera pour que vous puissiez le lire.

Joindre Gourou du lymphoedème, une page Facebook dédiée uniquement à informer sur tout ce qui concerne le lymphœdème - actualités, groupes de soutien, centres de traitement et bien plus


. Advertising

click here to discover more

If there is one thing that confuses personnes after they’ve had body contouring, it’s whether or not ( and how ! ) to wear a compression garment. This article will answer all your questions about wearing compression garments. We gathered the most common questions from patients across the globe to create the most comprehensive guide you will find anywhere online. In this article, you will learn about the benefits of compression, how to wear one properly, and even some tips for hiding your post-op garment under clothes.

Compression garment are an important part of postoperative care. Wearing a compression garment can make an impact on your surgical results, speeding recovery and helping to shape your new contours. They speed the healing process, which means you can get back to living your life sooner after surgery.

Wearing a compression garment takes a lot of guesswork out of the equation when it comes to your results. They help stabilize and shape your body’s new contours so they heal as your surgeon intended. Patients who wear compression garments may experience less pain compared to those who do not wear them.

So, what do compression garments do exactly ? The idea is to help close the space that is created within the abdomen as a part of body contouring surgery. When a patient undergoes a tummy tuck, the flap of skin is elevated off the abdominal wall, leaving a space. The same thing occurs with body lift procedures, which also create a gap between skin and tissue. Liposuction, too, results in a void where the fat used to be.

When skin and muscle are elevated, you want them to heal in the satisfaisant place. One goal of compression garments is to encourage tissue to re-adhere to your abdominal wall by closing the space with gentle, constant pressure. Compression may help tissues re-adhere exactly as intended by keeping everything in its proper place.

Reduced swelling : If you are wondering how to reduce swelling after a contouring procedure, a compression garment will do just that. It helps restrict the edema that occurs after surgery by applying firm pressure to the area.

Lower risk of bruising and bleeding : Wear post-op garments are shown to reduce hematoma and decrease the chance of postoperative bleeding.

Speeds the healing process : Patients who wear compression garments after body contouring surgery may be able to return to their normal daily activities sooner than those who do not. They can improve oxygen levels in soft tissue, allowing faster tissue repair. 1 Some brands like Lipo-elastic even have perforated material that touches only some parts of the skin to increase blood circulation. Increased circulation promotes faster recovery.

Shapes

Potentially reduced risk of keloid scarring : Keloids can form when excess scar tissue grows over a healed wound. Compression therapy is the first line of defense against keloids since they can soften and break up keloid scar modules de formation

Reduced contamination risk : Like a Band-Aid, a compression garment can shield your skin from outside germs like a barrier. It protects the wound while you heal.

Less pain

Patients typically wear a compression garment for 4-6 weeks following larger body contouring procedures on average. For minor procedures, two weeks may be enough. The length of time you will need to wear a post-surgery garment may vary based on your surgeon’s protocol. It can depend on the amount of skin and/or fat removed, how much loose skin remains, your skin elasticity and other factors.

If you find wearing a post-surgical garment uncomfortable, it is worth mentioning it to your surgeon. They may be able to make adjustments or advise you on how to make things feel a bit more comfortable as your recover.

After surgery, many surgeons recommend wearing the garment day and night for the first 1-3 weeks, except to shower. Of course, this can vary depending on the exact procedure and extent of surgery. During the second période of recovery ( usually weeks 3-6 ), you may only need to wear the garment during the daytime. Some surgeons recommend wearing it around the clock, even in recovery phase two, if you can tolerate it. Again, this boils down to your surgeon’s aftercare protocol.

This is a tricky question. Some surgeons use the words interchangeably, but they are not exactly the same thing. Both are post-surgical devices that apply gentle pressure to promote healing and reduce swelling.

SHOP NOW

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *